• Bilan de l’édition passée

    Les 20 et 21 avril 2013, Plantes rares et jardin naturel

    Variations méditerranéennes»,
    Carte blanche à LOUISA JONES

    Pour cette quinzième édition, Plantes rares et jardin naturel a choisi de travailler sur le thème «Variations méditerranéennes», et a donné carte blanche à Louisa Jones pour l’orientation du programme des conférences, le choix des sujets et des intervenants.

    Installée en Provence, Louisa Jones visite et écrit sur les jardins méditerranéens depuis plus de 30 ans et a largement contribué à les faire connaître bien au delà de leurs frontières géographiques. Elle a côtoyé ceux qui ont su voir leurs particularités et révéler leurs richesses à l’époque où la tendance était au jardin anglais . En fine observatrice de la manière dont les mentalités évoluent, elle porte son attention sur le travail qu’effectuent aujourd’hui les paysagistes et les jardiniers sur tout le bassin méditerranéen. Porte-étendard du jardin méditerranéen, elle œuvre à lui donner ses lettres de noblesse, tend à le valoriser et à faire considérer, enfin à leur juste valeur, les capacités d’adaptation et de bon sens terrien qui animent ces jardins, tant dans leur conception que dans leur relation d’équilibre entre l’homme, la terre et la nature.
    Dans le programme de conférences de ces 20 et 21 avril, il sera question, tant des expériences des pays voisins, tels l’Italie, la Grèce ou la Catalogne, avec les spécificités propres à leur identité et à leur culture, que de la gestion écologique des paysages et des jardins, notamment les préoccupations communes à tous concernant la gestion et les économies d’eau.

     

    Pépinière Fleurs du Sud

     

    C’est un public de connaisseurs de plus en plus avisés qui vient satisfaire sa passion des plantes, et les pépiniéristes habitués de la première heure ou nouveaux venus (6 nouveaux producteurs cette année) nous ont, une fois de plus, fait part de leur satisfaction à rencontrer un public exigeant qui prévoit et planifie ses achats, sachant parfaitement ce qu’il recherche et quels sont ses besoins. Il est vrai que cette année le promeneur du dimanche était absent et c’est pour nous que cette absence est la plus dommageable, nous regrettons un peu que la pinède enchantée avec ses animations et l’exceptionnelle exposition de Marc Nucera n’aient pas rencontré le large public espéré.

    C’est donc encouragés, mais toujours dans l’expectative quant aux surprises météorologiques qui peuvent survenir, que nous nous lançons dans l’aventure d’une édition d’automne.